Contribuer à l’histoire de l’Algérie indépendante depuis les Etats-Unis ? Le mythe de l’archive

par Arthur Asseraf et Malika Rahal

Les archives étrangères sont une grande tentation. Face à l’impossibilité d’obtenir l’accès aux archives nationales algériennes pour la période post-1962, les archives nationales d’autres pays semblent la meilleure alternative à la sacro-sainte forteresse de Birkhadem. Continuer la lecture de « Contribuer à l’histoire de l’Algérie indépendante depuis les Etats-Unis ? Le mythe de l’archive »

Writing a history of independent Algeria in America? The myth of the archive

By Arthur Asseraf and Malika Rahal

Foreign archives are a great temptation. Faced with the impossibility of gaining access to the Algerian National Archives after 1962, the national archives of any other place seem like the next-best-thing to the sacrosanct state fortress of Birkhadem.

‘The’ archive, that is, the national archive, creates a strong fantasy. In Algeria, one often hears laments about the impossibility of writing history ‘of course the archives are closed’. When historians answer back that actually, when it comes to the colonial period, most things are open and things are not that difficult, friends looked back at the researcher with pity, thinking them desperately naïve: ‘they must not have shown you the real archives.’ As Judith Scheele has pointed out, real history, in the popular imagination of most Algerians, can only be written by people with political power.1 In a contemporary system where most Algerians feel disempowered, the past does not belong to them, because the paper necessary to prove it is locked away. The archives can only open in an indeterminate, eschatological future, when the world is as it is meant to be. Continuer la lecture de « Writing a history of independent Algeria in America? The myth of the archive »

  1. Judith Scheele, Village Matters: Knowledge, Politics and Community in Kabylia, Algeria, James Currey, 2009. []

10 février 1943 – Le Manifeste du peuple algérien

C’est aujourd’hui le 10 février, date choisie et fêtée pendant une décennie pour célébrer le Manifeste du peuple algérien, rédigé par Ferhat Abbas. L’intérêt est grand aujourd’hui pour « le courant Abbas », tant en France qu’en Algérie, pour de multiples raisons sur lesquelles je reviendrais dans un autre post car certaines sont problématiques. Pour l’heure, c’est le texte lui-même, moment majeur de la formalisation du nationalisme algérien, qui nous concerne.

Continuer la lecture de « 10 février 1943 – Le Manifeste du peuple algérien »

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS). Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS) الدكتورة ملكة رحّال باحثة في تاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Maurice L’Admiral – Un Guadeloupéen à Alger

Le 13 novembre dernier, Christian Phéline présentait au Centre diocésain des Glycines à Alger une conférence retraçant le parcours de Maurice L’Admiral (1864-1955), Guadeloupéen, avocat à Alger, élu municipal actif auprès des Jeunes Algériens et bâtonnier durant la Grande Guerre. Il publie aujourd’hui dans Textures du temps le texte de sa conférence sur cette étonnante figure d’« indigénophile » et son rôle à travers sept décennies de l’Algérie coloniale. Ce retour en arrière par rapport à la chronologie habituelle de ce carnet de recherche ne manquera pas d’intéresser les historiens du temps présent, ne serait-ce que par l’espoir de l’ouverture d’archives nouvelles qui s’y esquisse.

Continuer la lecture de « Maurice L’Admiral – Un Guadeloupéen à Alger »

christianpheline

Issu d'une famille ayant vécu en Algérie pendant quatre générations, Christian Phéline a été coopérant au ministère de l'Agriculture et de la Réforme agraire peu après l'indépendance. Il a, par la suite, participé aux débats qu'appelait la "voie algérienne" de développement. Après une carrière dans l'administration française de la culture et des médias, il écrit aujourd'hui sur l'histoire de la période coloniale.

More Posts

Bons baisers d’Alger, 1962

تقديم مجموعة أرشيف كوهان-عدّاد بمعهد تاريخ الزمن الحاضر.

وُلد رَأُول كوهان-عدّاد في الجزائر سنة 1916 لعائلة يهودية تمتهن التجارة، و دخل الإدارة الفرنسية سنة 1937. و يتضمّن أرشيفه الموجود في معهد تاريخ الزمن الحاضر في باريس وثائق حول وضعية اليهود خلال الحرب العالمية الثانية (و خصوصا حول الدعاوى القضائية المتعلقة بكوهان-عدّاد نفسه و إقصاءه من الإدارة). و يتعلق الأرشيف أيضا بعملية الإنزال الأنجلو-أمريكي سنة 1942 و حركة مجموعات المقاومة التي ينتمي إليه. و من بين وثائق هناك أيضا صور و بطاقات بريدية  كتلك التي لم تُنشر من قبل لأعياد الإستقلال سنة 1962. جرد مجموعة الأرشيف على موقع المعهد الرابط. س

Je remonte rarement les mains vides d’une plongée dans les archives déposées au sous-sol de l’Institut d’histoire du temps présent. L’archiviste Anne-Marie Pathé attirait il y a quelques jours mon attention sur un petit dossier, dans le fonds Cohen-Addad que je ne connaissais pas. Continuer la lecture de « Bons baisers d’Alger, 1962 »

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS). Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS) الدكتورة ملكة رحّال باحثة في تاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter