In memoriam Mezioud Ouldamer (1951-2017)

Nedjib Sidi Moussa revient dans Textures du Temps pour évoquer la figure de Mezioud Ouldamer, récemment disparu. Cette figure mal connue —on n’en connaît pas de photographie— nous fait entrer dans les années 1980 et 1990 à travers les écritures de la gauche, en Algérie et en exil.
Tandis que la France officielle s’apprêtait à commémorer la prise de la Bastille en présence du représentant de la première puissance mondiale et que des héritiers de la lutte anticolonialiste se souvenaient de la répression sanglante du 14 juillet 1953, Mezioud Ouldamer prit la décision de mettre fin à ses jours. Il répondit à sa façon à l’interpellation d’Albert Camus pour qui le suicide était le seul problème philosophique vraiment sérieux. Continuer la lecture de « In memoriam Mezioud Ouldamer (1951-2017) »

Nedjib Sidi Moussa

Docteur en science politique, Nedjib Sidi Moussa a été allocataire de recherche, ATER à l'Université de Paris 1 et chargé de cours à l'INALCO.

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

A la recherche des disparus de la guerre d’indépendance

Il y a quelques années, j’ai entrepris de mener des entretiens biographiques avec des militants de gauche. Ce travail n’est pas encore terminé, mais en chemin se sont révélés des embranchements imprévus. Car en vous racontant leurs vies militantes, ces hommes et femmes vous racontent aussi leurs vies. De vie en vie, j’ai compris qu’il me faudrait un jour écrire sur 1962.

Au cours d’un entretien à la Librairie Ijtihad, un de mes interlocuteurs me racontait comment il était devenu militant, et avait commencé par raconté « son indépendance ». Alors que sa famille avait migré vers Alger durant la guerre —comme de nombreuses autres familles— ils avaient retrouvé refuge dans leur village d’origine en Kabylie au moment de la violence de l’OAS. Il se souvenait de diverses tâches qu’avec les autres jeunes du villages ils s’étaient données durant la période transitoire puis l’été de 1962 : visites des régions alentours pour dresser les bilans (décompte des morts, des survivants, des maisons détruites…), mais aussi participation à des cérémonies de réinhumation de corps de mujahidin ramenés au village. Ces corps, leurs proches étaient allés les chercher, et lorsqu’ils avaient pu les trouver, les avaient ramenés. Les jeunes présents lors des cérémonies, chantaient des anashid [hymnes nationalistes]. Alignés en tenue de scout, ils jouaient un rôle quasi-officiel dans un cérémonial encore balbutiant, représentant en somme l’autorité absente (ou non encore présente sur les lieux) de l’État algérien. Continuer la lecture de « A la recherche des disparus de la guerre d’indépendance »

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS). Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS) الدكتورة ملكة رحّال باحثة في تاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

الشرفة. عودة إلى مكان قتل علي بومنجل – 23 مارس 1957

منذ سنواتٍ قليلةٍ، أُتِيحَت ليَ الفرصةُ لكتابة سيرةِ علي بومنجل، الذي كان مُحاميا ومناضلا سياسيا جزائريا. خلال هذا البحث، بدأتُ أدرك كم هي مفيدةٌ معرفة الأماكن لفهمِ الأشياء، وتجذيرِ الكتابة  : كنتُ قد رأيتُ الدار التي بناها علي بومنجل وزوجته في حي العناصر ودار والديه في بلكور، والعديد من الأماكن التي عاشا فيها في العاصمة. ولكن لم أجدْ أبدا العمارة التي استولى عليها المِظلّيون الفرنسيون في الأبيار والتي كان المُحامي قد أُلقيَ منها خلال « معركة الجزائر » سنة 1957. لم يكن لبعض الجولات في الحي أيةُ نتيجةٍ رغم استعمالي للخارطةِ التي قدّمها بيار فيدال ناكي في كتابه. وما كان اكتشاف هذه العمارة ليبدوَ مستحيلا، ذلك أنّ الفنان إرناست بينيون إرناست قد وجدها لكي يضعَ على حيطانها صورة موريس أودان سنة 2003. وفي نفس العام، صوّر فيها جان بيار ليادو عودة هانري علاق الذي خضع للتعذيب في نفس المكان، وذلك في فيلمه الوثائقي « الحلم الجزائري ».

Continuer la lecture de « الشرفة. عودة إلى مكان قتل علي بومنجل – 23 مارس 1957 »

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS). Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS) الدكتورة ملكة رحّال باحثة في تاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

La guerre après la guerre. Déminage (II)

Par un hasard de la recherche, quelques jours après avoir écrit un long billet sur la fin des opérations de déminage annoncée par l’Algérie en janvier 2017, je me trouve à Genève aux archives du Haut-Commissariat aux réfugiés des Nations Unies (UNHCR). Le but de ce voyage, c’est de suivre un fil dans ma recherche sur l’année 1962 : c’est en effet le HCR qui a été en charge du rapatriement des réfugiés algériens du Maroc et de Tunisie en 1962. Continuer la lecture de « La guerre après la guerre. Déminage (II) »

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS). Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS) الدكتورة ملكة رحّال باحثة في تاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

La guerre après la guerre. La fin des opérations de déminage lancées en 1963

Il y quelques jours, l’APS annonçait la fin des opérations de déminage concernant les mines datant de la guerre d’indépendance. 55 ans après la fin d’une guerre durant laquelle on estime que 11 ou 12 millions de mines ont été posées.

Selon le directeur de la communication de l’État-Major de l’ANP :

« L’achèvement de l’opération de déminage couronne plus de 50 années d’efforts continuels et de travail sur le terrain pour l’éradication définitive du fléau des mines de notre pays, ce qui a permis la destruction de 8.854.849 mines. » Continuer la lecture de « La guerre après la guerre. La fin des opérations de déminage lancées en 1963 »

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS). Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS) الدكتورة ملكة رحّال باحثة في تاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Guerres mondiales. Savoir compter jusqu’à quatre

Commentaire facebook publié le 20 décembre 2016, vers 5h du matin, après l’assassinat de l’ambassadeur de Russie en Turquie et les commentaires qu’il a provoqué. Je le poste ici, sous la forme d’une note, parce que la question de la guerre mondiale va continuer de me tarauder (on peut aussi lire un édito de Libé à ce sujet.)

Lus ici et là des commentaires, y compris sous la plume d’historien(ne)s sur la possibilité d’une troisième guerre mondiale. Le critère déterminant apparemment, c’est de savoir s’il y aura ou pas la guerre en Europe, si l’Europe « glissera » ou pas.
Bref, à vous lire, la guerre mondiale, c’est la guerre en Europe. Tout le reste (Alep, la Syrie, Mossoul, Syrte, l’Irak, Daech, la Libye et même le Mali tout ça) n’est que roupie de sansonnet.

Je reprends donc : Continuer la lecture de « Guerres mondiales. Savoir compter jusqu’à quatre »

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS). Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS) الدكتورة ملكة رحّال باحثة في تاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Les avocats « indigènes » dans l’Alger coloniale

Comme il l’avait fait pour son précédent ouvrage portant sur Maurice L’Admiral, Christian Phéline nous présente ici son livre à paraître aux éditions Riveneuve et intitulé Les avocats « indigènes » dans l’Alger coloniale. Il lève notamment le voile sur des archives nouvelles —celles du bâtonnat— qui ouvrent la voie à de futures recherches. Continuer la lecture de « Les avocats « indigènes » dans l’Alger coloniale »

christianpheline

Issu d'une famille ayant vécu en Algérie pendant quatre générations, Christian Phéline a été coopérant au ministère de l'Agriculture et de la Réforme agraire peu après l'indépendance. Il a, par la suite, participé aux débats qu'appelait la "voie algérienne" de développement. Après une carrière dans l'administration française de la culture et des médias, il écrit aujourd'hui sur l'histoire de la période coloniale.

More Posts

La Lettre de l’Indien ou L’exil des utopies


«  Le corps migrant est souvent douloureux.
Il n’a ni refuge, ni sécurité. »
Nabile Farès

Si je devais expliquer mon parcours d’historienne — comme on a parfois à le faire dans notre métier —, et mon cheminement de pensée — comme parfois on en ressent le besoin dans la vie — , il faudrait sans doute commencer par vous faire écouter La Lettre de l’Indien.

De cette émission, je ne sais pas tout : elle était diffusée par une radio libre dont je ne connais pas le nom, dans la région de Toulouse, au début des années 1980 — entre 1982 et 1986. Je n’en sais guère plus. Continuer la lecture de « La Lettre de l’Indien ou L’exil des utopies »

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS). Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS) الدكتورة ملكة رحّال باحثة في تاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

هل يـنـتـهــي التـاريـــخ سـنـة 1962 ؟

Le texte suivant est paru en Italien dans la revue Contemporanea. Avec l’aimable autorisation de la revue, le voici maintenant en arabe.1 The following text was published in Italian in Contemporanea, in a special issue on history in the Maghrib, edited by Anna Baldinetti. An earlier version had been presented, in French, in a 2012 conference which you can listen too in the following video.

نُشر هذا المقال في مجلة كونتامبورانيا الأطالية. صدر اليوم في حبكات الزمن بالعربية. أشكر ميلود يبرير و عزيز العلوي لتصحيحاتهم للنص.

Continuer la lecture de « هل يـنـتـهــي التـاريـــخ سـنـة 1962 ؟ »

  1. Baldinetti, Anna. « Storici e storia del presente in Nord Africa. Interventi di Kmar Bendana, Malika Rahal, Anna Baldinetti, On Barak ». Contemporanea, no 1/2016, 2016 []

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS). Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS) الدكتورة ملكة رحّال باحثة في تاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

La genèse de la Kabylie, par Yassin Temlali

J’ai eu le plaisir d’écrire une postface à l’ouvrage de Yassin Temlali, La genèse de la Kabylie. Aux origines de l’affirmation berbère en Algérie (1830-1962), à paraître le 28 octobre 2015 aux éditions Barzakh. Quelques jours avant la sortie du livre, la voici pour les lecteurs de Textures du temps, qui trouveront également les bonnes feuilles dans le Huffington Post et el Watan.
كان لي شرف كتابة خاتمة كتاب ياسين تملالي عن ميلاد المنطقة القبائلية و جذور المسألة الأمازيغية في الجزائر بين 1830 و 1962   قبل صدور الكتاب بقليل لدى دار البرزخ في نهاية شهر أكتو بر الجاري، يمكن لقراء حبكات الزمن اكتشاف نص هذه الخاتمة هنا كما يمكن لهم اكتشاف مقتطفات من الكتاب على موقعي الوطن و الهفنجتون بوست الجزائر.س



L’originalité de l’ouvrage de Yassine Temlali que le lecteur vient d’achever est remarquable dans le contexte éditorial algérien. L’auteur y propose une synthèse nouvelle sur une question ancienne, celle de l’affirmation berbère, synthèse dont la nouveauté réside dans l’approche constructiviste adoptée. La notion d’approche constructiviste désigne l’histoire des phénomènes qui nous paraissent les plus naturels, les plus anciens, les plus constants, pour comprendre comment ils sont nés et se sont transformés dans le temps. Lorsque ces phénomènes relèvent d’identités collectives – comme c’est le cas ici avec le fait berbère –, l’approche se révèle d’autant plus fructueuse : ce sont en effet ces phénomènes que nous « essentialisons » le plus volontiers, dont nous considérons facilement qu’ils sont l’essence de ce que nous sommes et dont nous résistons à voir qu’ils sont construits, parfois de toute pièce, pour répondre aux enjeux d’un moment précis. Les considérer comme naturels fait intégralement partie de leur capacité à s’imposer et à se perpétuer. Continuer la lecture de « La genèse de la Kabylie, par Yassin Temlali »

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS). Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS) الدكتورة ملكة رحّال باحثة في تاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

The Challenge of Contemporary Historical Research in Algeria

Andrew Lebovich est étudiant en doctorat en Histoire Africaine à l’Université de Columbia dans la ville de New York. Il travaille sur les connexions religieuses entre l’Algérie et l’Afrique de l’Ouest dans l’époque contemporaine et les implications des changements religieux dans la politique, la société, et la culture. Il présente pour Textures du Temps son travail et son expérience de recherche, et la difficulté de connecter histoire de l’Algérie et histoire de l’Afrique.
أندرو لابوفيتش، طالب دكتوراه في التاريخ الإفريقي في جامعة كولومبيا بمدينة نيويورك. يدور بحثه حول علاقات الجزائر مع إفريقيا الغربية في الفترة المعاصرة وتأثير التحولات الدينية على السياسة و المجتمع و الثقافة. في هذا المقال الذي كتبه ل
حبكات الزمن، يقدم أندرو لابوفيتش تجربته في البحث وصعوبات الوصل بين تاريخ الجزائر و تاريخ إفريقيا.س

“Merci, now I have a better sense of your subject. Come back next Tuesday, and we’ll see what we’ve found.” This was how my research in Algeria began, at the new (and at least half-empty) National Library building built next to the erstwhile colonial gardens, now turned into a public park.1  A week later after the holiday marking the end of Ramadan, I returned to the National Library to find the librarian had returned a grand total of three books, none of which were remotely related to my subject. When I asked to look for copies from the early 1980s of the Algerian official daily El Moudjahid, another librarian informed me that I would have to go to the older National Library building in central Algiers, up the hill from the famous Grande Poste that once housed the French colonial administration here. Not the most auspicious start to any research trip. Continuer la lecture de « The Challenge of Contemporary Historical Research in Algeria »

  1. I was able to conduct a month of fieldwork in Algiers and Constantine thanks to generous funding and assistance from the American Institute for Maghrib Studies and the Centre d’Études Maghrébines en Algérie. []

Andrew Lebovich

Andrew Lebovich is a doctoral student in African History at Columbia University. His research focuses on reformist Muslim movements and the relationship between Islam, politics, and society in North Africa, the Sahara, and the Sahel from the 1950s until today.

More Posts

Follow Me:
Twitter

La terrasse. Retour sur une histoire du temps présent

Il n’aura peut-être pas échappé aux lecteurs de Textures du temps que j’ai écrit il y quelques années une biographie d’Ali Boumendjel, l’avocat et militant politique algérien.1

Ali Boumendjel et son ami Mohand Selhi (lui aussi pris par les parachutistes et "disparu" durant la Bataille d'Alger). Achives Boumendjel.
Ali Boumendjel (à d.) et son ami Mohand Selhi (lui aussi pris par les parachutistes et « disparu » durant la Bataille d’Alger). Archives Boumendjel.

C’est durant cette recherche que j’ai commencé à saisir combien la connaissance des lieux aide à la compréhension des choses, et ancre l’écriture : j’avais vu la maison qu’Ali Boumendjel et sa femme avaient fait construire aux Sources, la maison de ses parents à Belcourt, repéré bien des lieux de leurs vies à Alger. Mais je n’avais jamais trouvé le bâtiment  tenu par les parachustistes français à el-Biar, d’où l’avocat avait été précipité durant la Bataille d’Alger en 1957. Quelques promenades dans le quartier n’avaient rien donné, malgré le plan fournit par Pierre Vidal-Naquet. Ça ne devait pourtant pas être impossible puisque Ernest Pignon-Ernest l’avait trouvé pour y apposer le portrait en sérigraphie de Maurice Audin en 2003 ; la même année, Jean-Pierre Lledo y avait filmé le retour d’Henri Alleg, torturé au même endroit, pour son documentaire Le rêve algérien. Continuer la lecture de « La terrasse. Retour sur une histoire du temps présent »

  1. Rahal, Malika. Ali Boumendjel. Une affaire française, une histoire algérienne. Paris: Belles Lettres, 2010; Alger: Barzakh, 2011. []

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS). Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS) الدكتورة ملكة رحّال باحثة في تاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

« Les Jours d’avant » – قبل الأيام

Le premier film de Karim Moussaoui est un moyen métrage délicat, qui revient non pas sur la violence de « la Décennie noire » des années 1990, mais sur « Les Jours d’avant ».1 Tout est dans cette différence.

Deux personnages. Djaber est lycéen et n’a pas l’occasion de rencontrer des filles. Il s’intéresse à Yamina, qui ne le regarde guère. Autour de lui, la violence –jusque là fracas lointain– se rapproche. Un jour qu’il ère dans la cité dans l’espoir d’une rencontre, il s’assiste à l’assassinat d’un homme, à quelques pas de lui, d’une balle dans la tête. Continuer la lecture de « « Les Jours d’avant » – قبل الأيام »

  1. Voir la critique sur Critikat.com, et la bande annonce. []

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS). Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS) الدكتورة ملكة رحّال باحثة في تاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Le cinéma, l’histoire et la guerre. Entretien avec Ahmed Bedjaoui

À l’occasion de la sortie de Cinéma et Guerre de Libération. Algérie, les batailles d’images, aux éditions Chihab, et pour sa première contribution à Textures du temps, Olivier Hadouchi a rencontré l’auteur, Ahmed Bedjaoui pour évoquer pour évoquer certaines de ces batailles du cinéma algérien. Ahmed Bedjaoui a été journaliste, enseignant-chercheur, producteur à la Radio-Télévision algérienne (RTA), directeur et programmateur à la Cinémathèque algérienne. Il fut également l’animateur, pendant une vingtaine d’années, à la télévision d’une émission de cinéma devenue culte.  

* * *

Olivier Hadouchi : Selon ce que vous écrivez dans votre ouvrage, le cinéma algérien naît avec avec Les plongeurs du désert un film de Tahar Hannache datant de 1954. Pourriez-vous nous en dire quelques mots ?

Ahmed Bedjaoui : Je considère effectivement Tahar Hannache comme le premier cinéaste algérien. Continuer la lecture de « Le cinéma, l’histoire et la guerre. Entretien avec Ahmed Bedjaoui »

Fanny Colonna. Notes sur le Middle Ground

Elle avait plus de 80 ans, et pourtant l’annonce de sa mort, il y a quelques jours, a surpris beaucoup d’entre nous, sans doute parce qu’avec elle, la discussion était continue et devait toujours avoir une suite.

Depuis que la nouvelle est venue, j’ai beaucoup repensé au dialogue que j’ai eu avec Fanny Colonna depuis quelques années. En fouillant dans mes carnets, j’ai retrouvé la date de nos premiers échanges. C’était en octobre 2010. Elle était intervenue dans un séminaire organisé par Sylvie Thénault et Emmanuel Blanchard, et la séance s’intitulait : « Quelle histoire sociale pour l’Algérie colonisée ? » Continuer la lecture de « Fanny Colonna. Notes sur le Middle Ground »

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS). Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS) الدكتورة ملكة رحّال باحثة في تاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter