La genèse de la Kabylie, par Yassin Temlali

J’ai eu le plaisir d’écrire une postface à l’ouvrage de Yassin Temlali, La genèse de la Kabylie. Aux origines de l’affirmation berbère en Algérie (1830-1962), à paraître le 28 octobre 2015 aux éditions Barzakh. Quelques jours avant la sortie du livre, la voici pour les lecteurs de Textures du temps, qui trouveront également les bonnes feuilles dans le Huffington Post et el Watan.
كان لي شرف كتابة خاتمة كتاب ياسين تملالي عن ميلاد المنطقة القبائلية و جذور المسألة الأمازيغية في الجزائر بين 1830 و 1962   قبل صدور الكتاب بقليل لدى دار البرزخ في نهاية شهر أكتو بر الجاري، يمكن لقراء حبكات الزمن اكتشاف نص هذه الخاتمة هنا كما يمكن لهم اكتشاف مقتطفات من الكتاب على موقعي الوطن و الهفنجتون بوست الجزائر.س



L’originalité de l’ouvrage de Yassine Temlali que le lecteur vient d’achever est remarquable dans le contexte éditorial algérien. L’auteur y propose une synthèse nouvelle sur une question ancienne, celle de l’affirmation berbère, synthèse dont la nouveauté réside dans l’approche constructiviste adoptée. La notion d’approche constructiviste désigne l’histoire des phénomènes qui nous paraissent les plus naturels, les plus anciens, les plus constants, pour comprendre comment ils sont nés et se sont transformés dans le temps. Lorsque ces phénomènes relèvent d’identités collectives – comme c’est le cas ici avec le fait berbère –, l’approche se révèle d’autant plus fructueuse : ce sont en effet ces phénomènes que nous « essentialisons » le plus volontiers, dont nous considérons facilement qu’ils sont l’essence de ce que nous sommes et dont nous résistons à voir qu’ils sont construits, parfois de toute pièce, pour répondre aux enjeux d’un moment précis. Les considérer comme naturels fait intégralement partie de leur capacité à s’imposer et à se perpétuer. Continuer la lecture de « La genèse de la Kabylie, par Yassin Temlali »

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS). Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS) الدكتورة ملكة رحّال باحثة في التاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

The Challenge of Contemporary Historical Research in Algeria

Andrew Lebovich est étudiant en doctorat en Histoire Africaine à l’Université de Columbia dans la ville de New York. Il travaille sur les connexions religieuses entre l’Algérie et l’Afrique de l’Ouest dans l’époque contemporaine et les implications des changements religieux dans la politique, la société, et la culture. Il présente pour Textures du Temps son travail et son expérience de recherche, et la difficulté de connecter histoire de l’Algérie et histoire de l’Afrique.
أندرو لابوفيتش، طالب دكتوراه في التاريخ الإفريقي في جامعة كولومبيا بمدينة نيويورك. يدور بحثه حول علاقات الجزائر مع إفريقيا الغربية في الفترة المعاصرة وتأثير التحولات الدينية على السياسة و المجتمع و الثقافة. في هذا المقال الذي كتبه ل
حبكات الزمن، يقدم أندرو لابوفيتش تجربته في البحث وصعوبات الوصل بين تاريخ الجزائر و تاريخ إفريقيا.س

“Merci, now I have a better sense of your subject. Come back next Tuesday, and we’ll see what we’ve found.” This was how my research in Algeria began, at the new (and at least half-empty) National Library building built next to the erstwhile colonial gardens, now turned into a public park.1  A week later after the holiday marking the end of Ramadan, I returned to the National Library to find the librarian had returned a grand total of three books, none of which were remotely related to my subject. When I asked to look for copies from the early 1980s of the Algerian official daily El Moudjahid, another librarian informed me that I would have to go to the older National Library building in central Algiers, up the hill from the famous Grande Poste that once housed the French colonial administration here. Not the most auspicious start to any research trip. Continuer la lecture de « The Challenge of Contemporary Historical Research in Algeria »

  1. I was able to conduct a month of fieldwork in Algiers and Constantine thanks to generous funding and assistance from the American Institute for Maghrib Studies and the Centre d’Études Maghrébines en Algérie. []

Andrew Lebovich

Andrew Lebovich is a doctoral student in African History at Columbia University. His research focuses on reformist Muslim movements and the relationship between Islam, politics, and society in North Africa, the Sahara, and the Sahel from the 1950s until today.

More Posts

Follow Me:
Twitter

La terrasse. Retour sur une histoire du temps présent

Lire en Arabe/باللغة العربية

Il n’aura peut-être pas échappé aux lecteurs de Textures du temps que j’ai écrit il y quelques années une biographie d’Ali Boumendjel, l’avocat et militant politique algérien.1

Ali Boumendjel et son ami Mohand Selhi (lui aussi pris par les parachutistes et "disparu" durant la Bataille d'Alger). Achives Boumendjel.
Ali Boumendjel (à d.) et son ami Mohand Selhi (lui aussi pris par les parachutistes et « disparu » durant la Bataille d’Alger). Archives Boumendjel.

C’est durant cette recherche que j’ai commencé à saisir combien la connaissance des lieux aide à la compréhension des choses, et ancre l’écriture : j’avais vu la maison qu’Ali Boumendjel et sa femme avaient fait construire aux Sources, la maison de ses parents à Belcourt, repéré bien des lieux de leurs vies à Alger. Mais je n’avais jamais trouvé le bâtiment  tenu par les parachustistes français à el-Biar, d’où l’avocat avait été précipité durant la Bataille d’Alger en 1957. Quelques promenades dans le quartier n’avaient rien donné, malgré le plan fournit par Pierre Vidal-Naquet. Ça ne devait pourtant pas être impossible puisque Ernest Pignon-Ernest l’avait trouvé pour y apposer le portrait en sérigraphie de Maurice Audin en 2003 ; la même année, Jean-Pierre Lledo y avait filmé le retour d’Henri Alleg, torturé au même endroit, pour son documentaire Le rêve algérien. Continuer la lecture de « La terrasse. Retour sur une histoire du temps présent »

  1. Rahal, Malika. Ali Boumendjel. Une affaire française, une histoire algérienne. Paris: Belles Lettres, 2010; Alger: Barzakh, 2011. []

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS). Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS) الدكتورة ملكة رحّال باحثة في التاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

« Les Jours d’avant » – قبل الأيام

Le premier film de Karim Moussaoui est un moyen métrage délicat, qui revient non pas sur la violence de « la Décennie noire » des années 1990, mais sur « Les Jours d’avant ».1 Tout est dans cette différence.

Deux personnages. Djaber est lycéen et n’a pas l’occasion de rencontrer des filles. Il s’intéresse à Yamina, qui ne le regarde guère. Autour de lui, la violence –jusque là fracas lointain– se rapproche. Un jour qu’il ère dans la cité dans l’espoir d’une rencontre, il s’assiste à l’assassinat d’un homme, à quelques pas de lui, d’une balle dans la tête. Continuer la lecture de « « Les Jours d’avant » – قبل الأيام »

  1. Voir la critique sur Critikat.com, et la bande annonce. []

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS). Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS) الدكتورة ملكة رحّال باحثة في التاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Le cinéma, l’histoire et la guerre. Entretien avec Ahmed Bedjaoui

À l’occasion de la sortie de Cinéma et Guerre de Libération. Algérie, les batailles d’images, aux éditions Chihab, et pour sa première contribution à Textures du temps, Olivier Hadouchi a rencontré l’auteur, Ahmed Bedjaoui pour évoquer pour évoquer certaines de ces batailles du cinéma algérien. Ahmed Bedjaoui a été journaliste, enseignant-chercheur, producteur à la Radio-Télévision algérienne (RTA), directeur et programmateur à la Cinémathèque algérienne. Il fut également l’animateur, pendant une vingtaine d’années, à la télévision d’une émission de cinéma devenue culte.  

* * *

Olivier Hadouchi : Selon ce que vous écrivez dans votre ouvrage, le cinéma algérien naît avec avec Les plongeurs du désert un film de Tahar Hannache datant de 1954. Pourriez-vous nous en dire quelques mots ?

Ahmed Bedjaoui : Je considère effectivement Tahar Hannache comme le premier cinéaste algérien. Continuer la lecture de « Le cinéma, l’histoire et la guerre. Entretien avec Ahmed Bedjaoui »

Fanny Colonna. Notes sur le Middle Ground

Elle avait plus de 80 ans, et pourtant l’annonce de sa mort, il y a quelques jours, a surpris beaucoup d’entre nous, sans doute parce qu’avec elle, la discussion était continue et devait toujours avoir une suite.

Depuis que la nouvelle est venue, j’ai beaucoup repensé au dialogue que j’ai eu avec Fanny Colonna depuis quelques années. En fouillant dans mes carnets, j’ai retrouvé la date de nos premiers échanges. C’était en octobre 2010. Elle était intervenue dans un séminaire organisé par Sylvie Thénault et Emmanuel Blanchard, et la séance s’intitulait : « Quelle histoire sociale pour l’Algérie colonisée ? » Continuer la lecture de « Fanny Colonna. Notes sur le Middle Ground »

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS). Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS) الدكتورة ملكة رحّال باحثة في التاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Le monde disparu de Messali Hadj

Admis à la mi-mars 1974 dans un centre hospitalier de la MGEN à Paris, Messali Hadj, né à Tlemcen le 16 mai 1898, termine sa vie accompagné de sa fille Djanina qui lui apporte quotidiennement Le Monde, ainsi qu’elle le relate dans son témoignage.1

Quand le pionnier du nationalisme algérien s’éteint le 3 juin 1974, ils ne sont qu’une poignée de Français à venir lui rendre hommage : Daniel Guérin, Yves Dechézelles, Pierre Lambert, Jean Rous ou encore Daniel Martinet. Continuer la lecture de « Le monde disparu de Messali Hadj »

  1. Djanina Messali-Benkelfat, Une vie partagée avec Messali Hadj, mon père, Riveneuve, 2013. []

Nedjib Sidi Moussa

Docteur en science politique, Nedjib Sidi Moussa a été allocataire de recherche, ATER à l'Université de Paris 1 et chargé de cours à l'INALCO.

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

ابــنــة أكــتـــــــوبــــر

 Quelques jours après le 25e anniversaire de l’événement, voici la traduction en arabe d’un article publié il y a plusieurs mois. Echoing the 25th anniversary of the Octobre 1988 riots and their repression, Miloud Yabrir has translated into Arabic this post published a few months ago.

إنّ الغياب الطويل للرئيس بوتفليقة، والنهاية المسبقة لعهدته – الذي كان حديث زمن –  يرمز إلى نهاية جيل يُدعى جيل طاب جنانو، هذا الجيل الذي قد أعطت حديقته ثمارها. نهاية عنيفة احتاجت إلى اختفاء بيولوجي لممثليه في ظل غياب تقاعدهم الإرادي الذي كان سيسمح في حال حدوثه بوصول رجال ونساء أصغر إلى مناصب المسؤولية. لقد أضحى طاب جنانو غير قابل للزحزحة إلى غاية الموت بالشرعية الهِرقلية للكفاح من أجل الاستقلال. إنّ الذين كانوا صغارا على أن يصبحوا مقاتلين قد وجدوا أنفسهم في مواجهة جيل ناري قادر على استعمال المقدّس الثوري حد القرف.س Continuer la lecture de « ابــنــة أكــتـــــــوبــــر »

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS). Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS) الدكتورة ملكة رحّال باحثة في التاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Fille d’Octobre

L’absence longue du président Bouteflika, et la fin anticipée de son mandat – évoquée un temps – symbolise le passage de la génération dite tab jnanou, celle dont le jardin a déjà donné ses fruits.1 Passage âpre qui nécessite la disparition biologique de ses acteurs, faute de leur retrait volontaire qui aurait permis l’arrivée aux responsabilités d’hommes et de femmes plus jeunes. Tab jnanou a été rendue indéboulonnable jusqu’à la mort par la légitimité herculéenne de la lutte pour l’indépendance. Ceux qui étaient trop jeunes pour avoir combattu se sont confrontés à une génération du feu capable d’instrumentaliser la sacralité révolutionnaire jusqu’au dégoût. Continuer la lecture de « Fille d’Octobre »

  1. Merci aux amis qui m’ont fait l’amitié de lire ce texte et de partager leurs impressions. Il tente de répondre à des questions que m’ont posées, il y a déjà longtemps, deux amis historiens sagaces. []

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS). Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS) الدكتورة ملكة رحّال باحثة في التاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Algeria’s Belle Époque (3) Narratives of Religious and Social Change

Ed McAllister revient pour Textures du temps sur la nostalgie des années Boumediene. Cette nostalgie n’a pas le même contenu selon le lieu d’où l’on se remémore le passé…
يعود إد ماكاليستر في
حبكات الزمان إلى حنين الناس إلى عهد بومدين. هذا الحنين الذي لا يكون له نفس المضمون بحسب المكان الذي نتذكر من خلاله الماضي.س

Debates in Algeria about the place religion should occupy in society among many Algerian intellectuals, and many of those I have talked to that live in the wealthier neighbourhoods that occupy the high ground above central Algiers, frequently remind me of a the full frontal opposition between the secular and the religious that is found in debates in France (and increasingly, elsewhere in Europe). This binary is not new to Algeria, where it has evolved and takes different forms from those found in France and has, as a result, become an Algerian narrative. In its least nuanced form, the terms of this debate pit a top-down brand of secularism, imbued with modernist concepts of republicanism, rationality, and toleration of difference against the normative version of Islam that emerged in the mid-1980s and is equated by secularists with intolerance, anti-rationality, social repression and obscurantism. In Algeria, the binary nature of this debate has been intensified by a much oversimplified political split between éradicateurs and conciliateurs during the conflict of the 1990s and continues a series of binaries that exist in socially held depictions of the Algerian past (Algerian/French; Arab/Berber, internal maquis/frontier army, etc). Continuer la lecture de « Algeria’s Belle Époque (3) Narratives of Religious and Social Change »

In memoriam Mustapha Ben Mohamed (1926-2013)

Nedjib Sidi Moussa évoque pour Textures du temps le parcours de militant de Mustapha Ben Mohamed, décédé récemment et qu’il avait eu l’occasion d’interviewer. Il revient pour ce faire sur les difficultés de l’histoire du temps présent, lorsqu’une génération de témoins avance en âge, lorsque leurs témoignages deviennent plus secs, lorsqu’ils disparaissent en nous laissant – nous les historiens – avec nos enregistrements, et avec notre chagrin.
يتذكّر نجيب سيدي موسى، اليوم، في «حبكات الزمن» ذاكرة المناضل مصطفى بن محمد، الذي كان قد أجرى معه مقابلات في الماضي والذي توفى مؤخرا. وفي نفس الوقت، يرجع نجيب سيدي موسى إلى الصعوبات المرتبطة بتاريخ الزمن الحاضر وهذا عندما يصبح الشهود طاعنين في السن، وعندما تصبح  شهاداتهم أكثرجفافا، وعندما يتركنا، نحن المؤرخون، هؤلاء الشهود بعد وفاتهم مع تسجيلات مقابلاتنا و أحزاننا.

Parmi les affligeantes nouvelles qui ponctuent ce mois de mai, j’ai été particulièrement attristé par le décès de Mustapha Ben Mohamed. À ce jour, seules quelques brèves dans la presse algérienne ont fait état de sa disparition. Continuer la lecture de « In memoriam Mustapha Ben Mohamed (1926-2013) »

Nedjib Sidi Moussa

Docteur en science politique, Nedjib Sidi Moussa a été allocataire de recherche, ATER à l'Université de Paris 1 et chargé de cours à l'INALCO.

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Algeria’s Belle Époque (2) Groundhog Day

Ed McAllister poursuit son travail de recherche à Alger. Il revient pour Texture du temps sur la perception d’un temps arrêté chez les jeunes avec lesquels il travaille à l’association SOS Bab el-Oued. Et plus généralement sur la nostalgie des années 1970.

An image published in late December last year by satirical cartoonist Ali Dilem in the daily newspaper Liberté entitled “Algerians get ready to celebrate New Year” depicted a puzzled looking Algerian standing in front of a one-page-per-day calendar that reads “1962”. Alarmed, the man desperately tears away at the calendar and a pile of pages mounts up behind him, all bearing exactly the same date: 1962. Continuer la lecture de « Algeria’s Belle Époque (2) Groundhog Day »

La morale du larynx

2012 se termine pour moi dans une aphonie persistante – et pour tout dire assez amusante – qui m’aura poursuivie durant les Journées d’étude Charles-Robert Ageron (coorganisées par le Centre d’études diocésain des Glycines, qui nous recevait, le Centre d’histoire sociale du XXe siècle, et l’Institut d’histoire du temps présent), et durant la visite de François Hollande en Algérie, où je me trouve encore pour quelques jours. Continuer la lecture de « La morale du larynx »

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS). Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS) الدكتورة ملكة رحّال باحثة في التاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Algeria’s Belle Époque (1) Postcards and Nostalgia: images of Algiers in the 1970s

Ed McAllister est doctorant. Il travaille sur la mémoire de la construction de la nation algérienne et passe actuellement une année de terrain à Alger, où il travaille plus précisément à Bab el-Oued. Il évoquera régulièrement sa recherche dans Textures du Temps, dans une série intitulée « Algeria’s Belle Époque ». يُتابع إد ماكاليستر بحثه في إطار رسالة دكتوراه حيث يُحاول تفحّص ذاكرة تشكّل الدولة و الوطن الجزائري في سناوات السبعينات. لذلك فهو يُمضي سنة كاملة في حقل بحثه في الجزائر العاصمة، في باب الواد تحديدا. جلال هذه الفترة، سيقدّم بعض الأوراق من بعثه لحبكة الزمن و ستكون هذه الأوراق تحت عونوان: « جزائر الزمن الجميل ». ه

« Wallah ça fait des larmes dans les yeux ki nchuf kifach wellat Alger, vraiment khsara! » Continuer la lecture de « Algeria’s Belle Époque (1) Postcards and Nostalgia: images of Algiers in the 1970s »

بــَتــْـــــــــــــــــر التــاريخ – بين ضحايا الماضي ودموع الحاضر

أُختتمت منذ مدة قصيرة بمدينة وهران فعاليات ملتقى « 1962 عالم » التي عُقدت في مركز البحث في الانثربولوجيا الاجتماعية والثقافية وذلك لاستدعاء الطريقة التي غيّر بها استقلال الجزائر العالم، وكيف تغيّرت الجزائر بهذا الحدث. اختارت اللجنة المنظمة أن يجمع الملتقى بين المحاضرات الجامعية والتجليات الفنية، إكتنفت إذا تدخلات أكثر من ستين مدعوا عروضا سينمائية نظمتها حبيبة جحنين مع بجاية بوك بسينماتيك وهران، كما كانت هناك تدخلات شعرية وأدبية لكنها بالقدر ذاته سياسية–بالمعنى النبيل-  لـكل من ترينه ت. مينه ها و زهية رحماني، وقد رافق هذا معرضا للطرز لكريستين بيريه.1

Continuer la lecture de « بــَتــْـــــــــــــــــر التــاريخ – بين ضحايا الماضي ودموع الحاضر »

  1.  Christine Peyret, Trinh T. Minh ha []

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS). Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS) الدكتورة ملكة رحّال باحثة في التاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter