A la recherche des disparus de la guerre d’indépendance

Il y a quelques années, j’ai entrepris de mener des entretiens biographiques avec des militants de gauche. Ce travail n’est pas encore terminé, mais en chemin se sont révélés des embranchements imprévus. Car en vous racontant leurs vies militantes, ces hommes et femmes vous racontent aussi leurs vies. De vie en vie, j’ai compris qu’il me faudrait un jour écrire sur 1962.

Au cours d’un entretien à la Librairie Ijtihad, un de mes interlocuteurs me racontait comment il était devenu militant, et avait commencé par raconté « son indépendance ». Alors que sa famille avait migré vers Alger durant la guerre —comme de nombreuses autres familles— ils avaient retrouvé refuge dans leur village d’origine en Kabylie au moment de la violence de l’OAS. Il se souvenait de diverses tâches qu’avec les autres jeunes du villages ils s’étaient données durant la période transitoire puis l’été de 1962 : visites des régions alentours pour dresser les bilans (décompte des morts, des survivants, des maisons détruites…), mais aussi participation à des cérémonies de réinhumation de corps de mujahidin ramenés au village. Ces corps, leurs proches étaient allés les chercher, et lorsqu’ils avaient pu les trouver, les avaient ramenés. Les jeunes présents lors des cérémonies, chantaient des anashid [hymnes nationalistes]. Alignés en tenue de scout, ils jouaient un rôle quasi-officiel dans un cérémonial encore balbutiant, représentant en somme l’autorité absente (ou non encore présente sur les lieux) de l’État algérien. Continuer la lecture de « A la recherche des disparus de la guerre d’indépendance »

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS). Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS) الدكتورة ملكة رحّال باحثة في تاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

La guerre après la guerre. Déminage (II)

Par un hasard de la recherche, quelques jours après avoir écrit un long billet sur la fin des opérations de déminage annoncée par l’Algérie en janvier 2017, je me trouve à Genève aux archives du Haut-Commissariat aux réfugiés des Nations Unies (UNHCR). Le but de ce voyage, c’est de suivre un fil dans ma recherche sur l’année 1962 : c’est en effet le HCR qui a été en charge du rapatriement des réfugiés algériens du Maroc et de Tunisie en 1962. Continuer la lecture de « La guerre après la guerre. Déminage (II) »

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS). Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS) الدكتورة ملكة رحّال باحثة في تاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

La guerre après la guerre. La fin des opérations de déminage lancées en 1963

Il y quelques jours, l’APS annonçait la fin des opérations de déminage concernant les mines datant de la guerre d’indépendance. 55 ans après la fin d’une guerre durant laquelle on estime que 11 ou 12 millions de mines ont été posées.

Selon le directeur de la communication de l’État-Major de l’ANP :

« L’achèvement de l’opération de déminage couronne plus de 50 années d’efforts continuels et de travail sur le terrain pour l’éradication définitive du fléau des mines de notre pays, ce qui a permis la destruction de 8.854.849 mines. » Continuer la lecture de « La guerre après la guerre. La fin des opérations de déminage lancées en 1963 »

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS). Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS) الدكتورة ملكة رحّال باحثة في تاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Contribuer à l’histoire de l’Algérie indépendante depuis les Etats-Unis ? Le mythe de l’archive

par Arthur Asseraf et Malika Rahal

Les archives étrangères sont une grande tentation. Face à l’impossibilité d’obtenir l’accès aux archives nationales algériennes pour la période post-1962, les archives nationales d’autres pays semblent la meilleure alternative à la sacro-sainte forteresse de Birkhadem. Continuer la lecture de « Contribuer à l’histoire de l’Algérie indépendante depuis les Etats-Unis ? Le mythe de l’archive »

هل يـنـتـهــي التـاريـــخ سـنـة 1962 ؟

Le texte suivant est paru en Italien dans la revue Contemporanea. Avec l’aimable autorisation de la revue, le voici maintenant en arabe.1 The following text was published in Italian in Contemporanea, in a special issue on history in the Maghrib, edited by Anna Baldinetti. An earlier version had been presented, in French, in a 2012 conference which you can listen too in the following video.

نُشر هذا المقال في مجلة كونتامبورانيا الأطالية. صدر اليوم في حبكات الزمن بالعربية. أشكر ميلود يبرير و عزيز العلوي لتصحيحاتهم للنص.

Continuer la lecture de « هل يـنـتـهــي التـاريـــخ سـنـة 1962 ؟ »

  1. Baldinetti, Anna. « Storici e storia del presente in Nord Africa. Interventi di Kmar Bendana, Malika Rahal, Anna Baldinetti, On Barak ». Contemporanea, no 1/2016, 2016 []

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS). Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS) الدكتورة ملكة رحّال باحثة في تاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Writing a history of independent Algeria in America? The myth of the archive

By Arthur Asseraf and Malika Rahal

Foreign archives are a great temptation. Faced with the impossibility of gaining access to the Algerian National Archives after 1962, the national archives of any other place seem like the next-best-thing to the sacrosanct state fortress of Birkhadem.

‘The’ archive, that is, the national archive, creates a strong fantasy. In Algeria, one often hears laments about the impossibility of writing history ‘of course the archives are closed’. When historians answer back that actually, when it comes to the colonial period, most things are open and things are not that difficult, friends looked back at the researcher with pity, thinking them desperately naïve: ‘they must not have shown you the real archives.’ As Judith Scheele has pointed out, real history, in the popular imagination of most Algerians, can only be written by people with political power.1 In a contemporary system where most Algerians feel disempowered, the past does not belong to them, because the paper necessary to prove it is locked away. The archives can only open in an indeterminate, eschatological future, when the world is as it is meant to be. Continuer la lecture de « Writing a history of independent Algeria in America? The myth of the archive »

  1. Judith Scheele, Village Matters: Knowledge, Politics and Community in Kabylia, Algeria, James Currey, 2009. []

ابــنــة أكــتـــــــوبــــر

 Quelques jours après le 25e anniversaire de l’événement, voici la traduction en arabe d’un article publié il y a plusieurs mois. Echoing the 25th anniversary of the Octobre 1988 riots and their repression, Miloud Yabrir has translated into Arabic this post published a few months ago.

إنّ الغياب الطويل للرئيس بوتفليقة، والنهاية المسبقة لعهدته – الذي كان حديث زمن –  يرمز إلى نهاية جيل يُدعى جيل طاب جنانو، هذا الجيل الذي قد أعطت حديقته ثمارها. نهاية عنيفة احتاجت إلى اختفاء بيولوجي لممثليه في ظل غياب تقاعدهم الإرادي الذي كان سيسمح في حال حدوثه بوصول رجال ونساء أصغر إلى مناصب المسؤولية. لقد أضحى طاب جنانو غير قابل للزحزحة إلى غاية الموت بالشرعية الهِرقلية للكفاح من أجل الاستقلال. إنّ الذين كانوا صغارا على أن يصبحوا مقاتلين قد وجدوا أنفسهم في مواجهة جيل ناري قادر على استعمال المقدّس الثوري حد القرف.س Continuer la lecture de « ابــنــة أكــتـــــــوبــــر »

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS). Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS) الدكتورة ملكة رحّال باحثة في تاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Fille d’Octobre

L’absence longue du président Bouteflika, et la fin anticipée de son mandat – évoquée un temps – symbolise le passage de la génération dite tab jnanou, celle dont le jardin a déjà donné ses fruits.1 Passage âpre qui nécessite la disparition biologique de ses acteurs, faute de leur retrait volontaire qui aurait permis l’arrivée aux responsabilités d’hommes et de femmes plus jeunes. Tab jnanou a été rendue indéboulonnable jusqu’à la mort par la légitimité herculéenne de la lutte pour l’indépendance. Ceux qui étaient trop jeunes pour avoir combattu se sont confrontés à une génération du feu capable d’instrumentaliser la sacralité révolutionnaire jusqu’au dégoût. Continuer la lecture de « Fille d’Octobre »

  1. Merci aux amis qui m’ont fait l’amitié de lire ce texte et de partager leurs impressions. Il tente de répondre à des questions que m’ont posées, il y a déjà longtemps, deux amis historiens sagaces. []

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS). Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS) الدكتورة ملكة رحّال باحثة في تاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Bons baisers d’Alger, 1962

تقديم مجموعة أرشيف كوهان-عدّاد بمعهد تاريخ الزمن الحاضر.

وُلد رَأُول كوهان-عدّاد في الجزائر سنة 1916 لعائلة يهودية تمتهن التجارة، و دخل الإدارة الفرنسية سنة 1937. و يتضمّن أرشيفه الموجود في معهد تاريخ الزمن الحاضر في باريس وثائق حول وضعية اليهود خلال الحرب العالمية الثانية (و خصوصا حول الدعاوى القضائية المتعلقة بكوهان-عدّاد نفسه و إقصاءه من الإدارة). و يتعلق الأرشيف أيضا بعملية الإنزال الأنجلو-أمريكي سنة 1942 و حركة مجموعات المقاومة التي ينتمي إليه. و من بين وثائق هناك أيضا صور و بطاقات بريدية  كتلك التي لم تُنشر من قبل لأعياد الإستقلال سنة 1962. جرد مجموعة الأرشيف على موقع المعهد الرابط. س

Je remonte rarement les mains vides d’une plongée dans les archives déposées au sous-sol de l’Institut d’histoire du temps présent. L’archiviste Anne-Marie Pathé attirait il y a quelques jours mon attention sur un petit dossier, dans le fonds Cohen-Addad que je ne connaissais pas. Continuer la lecture de « Bons baisers d’Alger, 1962 »

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS). Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS) الدكتورة ملكة رحّال باحثة في تاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Algeria’s Belle Époque (2) Groundhog Day

Ed McAllister poursuit son travail de recherche à Alger. Il revient pour Texture du temps sur la perception d’un temps arrêté chez les jeunes avec lesquels il travaille à l’association SOS Bab el-Oued. Et plus généralement sur la nostalgie des années 1970.

An image published in late December last year by satirical cartoonist Ali Dilem in the daily newspaper Liberté entitled “Algerians get ready to celebrate New Year” depicted a puzzled looking Algerian standing in front of a one-page-per-day calendar that reads “1962”. Alarmed, the man desperately tears away at the calendar and a pile of pages mounts up behind him, all bearing exactly the same date: 1962. Continuer la lecture de « Algeria’s Belle Époque (2) Groundhog Day »

La morale du larynx

2012 se termine pour moi dans une aphonie persistante – et pour tout dire assez amusante – qui m’aura poursuivie durant les Journées d’étude Charles-Robert Ageron (coorganisées par le Centre d’études diocésain des Glycines, qui nous recevait, le Centre d’histoire sociale du XXe siècle, et l’Institut d’histoire du temps présent), et durant la visite de François Hollande en Algérie, où je me trouve encore pour quelques jours. Continuer la lecture de « La morale du larynx »

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS). Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS) الدكتورة ملكة رحّال باحثة في تاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Table rase révolutionnaire vs. tradition parlementaire ?

À quelques jours des élections législatives que va connaître le pays le 10 mai 2012, Boudjemaa Ghachir, président de la Ligue algérienne des droits de l’homme accordait un entretien au quotidien arabophone al-Khabar. Il y expliquait aux termes de la constitution de 1996 (modifiée en 2008), quelles seraient les attributions de la nouvelle assemblée, rappelant en particulier qu’elle n’aurait pas le pouvoir de proposer une nouvelle constitution, ou même de modifier la constitution existante. Par ailleurs le premier ministre, choisi par le seul président de la république, ne dépend pas de la majorité parlementaire. Continuer la lecture de « Table rase révolutionnaire vs. tradition parlementaire ? »

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS). Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS) الدكتورة ملكة رحّال باحثة في تاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Alger, 28 septembre 1962 – Ferveur, mémoire et amertumes. Le temps de l’advention

M. Benbella. — Mesdames, Messieurs, au terme d’une domination coloniale de cent trente-deux ans, et d’une guerre de libération de sept ans,
Le Peuple algérien est indépendant
La Nation algérienne est libre
La République algérienne démocratique et populaire est proclamée.
Que tous les morts qui ont payé de leur sacrifice suprême la liberté des vivants,
Que tous ceux qui ont tant souffert et qui ont tout perdu,
Que tous ceux qui portent, inscrites dans leur chair, les tortures des tyrans,
Que tous les anonymes, héros sans le savoir, de l’Indépendance nationale,
Que tous ceux qui ont permis au peuple algérien d’émerger et de triompher,
Reçoivent ici l’hommage ému de la patrie restaurée dans ses droits et dans sa dignité.1

Ainsi s’exprimait le président du conseil désigné Ahmed Ben Bella devant l’Assemblée nationale constituante, le 28 septembre 1962, des propos rapportés par le Journal officiel que, par un curieux hasard de recherche, j’étais en train de lire lorsqu’on annonça sa mort, le 11 avril 2012. Continuer la lecture de « Alger, 28 septembre 1962 – Ferveur, mémoire et amertumes. Le temps de l’advention »

  1. Journal officiel de la République algérienne, série des débats, 1er octobre 1962, séance du 28 septembre 1962 []

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS). Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS) الدكتورة ملكة رحّال باحثة في تاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter