De l’ALN à l’ANP, par Saphia Arezki

J’ai eu le plaisir d’écrire la préface de l’important ouvrage de Saphia Arezki, qui vient de paraître aux Editions Barzakh, sous le titre De l’ALN à l’ANP. La construction de l’armée algérienne. 1954-1991. Cet ouvrage sera présent au SILA, à Alger dans les jours qui viennent. Pour les lecteurs et lectrices de Textures du temps, voici cette préface.

كان لي شرف كتابة تقديم كتاب صافية أرزقي. يصدر هذا الكتاب في دار البرزخ تحت عنوان: من جيش التحرير الوطني إلى الجيش الوطني الشعبي. بناء الجيش الجزائري 1964-1991 و هو حاضر قي صالون الدولي للكتاب بالجزائر (SILA). يمكن لقراء حبكات الزمن اكتشاف نص هته الخاتمة هنا،

La publication de l’ouvrage de Saphia Arezki est un événement. D’abord, parce que la publication d’un livre d’historien, ou d’historienne, sur l’histoire de l’Algérie après son indépendance est une rareté. D’autre part, parce l’auteure y regarde bien en face l’Armée nationale populaire (ANP) à travers les parcours de ses officiers. On imagine bien comment l’appétit des lecteurs peut être aiguisé par l’annonce de ce sujet : l’armée est à la fois une des institutions les plus anciennes, les plus solides, les plus intégratrices du pays ; elle est au cœur du régime, avec à son actif une guerre fondatrice, et une lutte acharnée (mais victorieuse) contre l’insurrection islamiste dans les années 1990 ; avec les questions de la sécurité militaire et des généraux, elle est fait l’objet de nombreux écrits et discussions qui ont le parfum du scandale, relèvent souvent du fantasme mais évoquent en même temps l’essentiel. Dans ce contexte, « s’attaquer » en historienne à la question de l’armée et de ses officiers est ambitieux, audacieux, peut-être un peu fou, mais pour tout dire, indispensable.

Continuer la lecture de « De l’ALN à l’ANP, par Saphia Arezki »

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS). Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS) الدكتورة ملكة رحّال باحثة في التاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

In memoriam Mezioud Ouldamer (1951-2017)

Nedjib Sidi Moussa revient dans Textures du Temps pour évoquer la figure de Mezioud Ouldamer, récemment disparu. Cette figure mal connue —on n’en connaît pas de photographie— nous fait entrer dans les années 1980 et 1990 à travers les écritures de la gauche, en Algérie et en exil.
Tandis que la France officielle s’apprêtait à commémorer la prise de la Bastille en présence du représentant de la première puissance mondiale et que des héritiers de la lutte anticolonialiste se souvenaient de la répression sanglante du 14 juillet 1953, Mezioud Ouldamer prit la décision de mettre fin à ses jours. Il répondit à sa façon à l’interpellation d’Albert Camus pour qui le suicide était le seul problème philosophique vraiment sérieux. Continuer la lecture de « In memoriam Mezioud Ouldamer (1951-2017) »

Nedjib Sidi Moussa

Docteur en science politique, Nedjib Sidi Moussa a été allocataire de recherche, ATER à l'Université de Paris 1 et chargé de cours à l'INALCO.

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

La genèse de la Kabylie, par Yassin Temlali

J’ai eu le plaisir d’écrire une postface à l’ouvrage de Yassin Temlali, La genèse de la Kabylie. Aux origines de l’affirmation berbère en Algérie (1830-1962), à paraître le 28 octobre 2015 aux éditions Barzakh. Quelques jours avant la sortie du livre, la voici pour les lecteurs de Textures du temps, qui trouveront également les bonnes feuilles dans le Huffington Post et el Watan.
كان لي شرف كتابة خاتمة كتاب ياسين تملالي عن ميلاد المنطقة القبائلية و جذور المسألة الأمازيغية في الجزائر بين 1830 و 1962   قبل صدور الكتاب بقليل لدى دار البرزخ في نهاية شهر أكتو بر الجاري، يمكن لقراء حبكات الزمن اكتشاف نص هذه الخاتمة هنا كما يمكن لهم اكتشاف مقتطفات من الكتاب على موقعي الوطن و الهفنجتون بوست الجزائر.س



L’originalité de l’ouvrage de Yassine Temlali que le lecteur vient d’achever est remarquable dans le contexte éditorial algérien. L’auteur y propose une synthèse nouvelle sur une question ancienne, celle de l’affirmation berbère, synthèse dont la nouveauté réside dans l’approche constructiviste adoptée. La notion d’approche constructiviste désigne l’histoire des phénomènes qui nous paraissent les plus naturels, les plus anciens, les plus constants, pour comprendre comment ils sont nés et se sont transformés dans le temps. Lorsque ces phénomènes relèvent d’identités collectives – comme c’est le cas ici avec le fait berbère –, l’approche se révèle d’autant plus fructueuse : ce sont en effet ces phénomènes que nous « essentialisons » le plus volontiers, dont nous considérons facilement qu’ils sont l’essence de ce que nous sommes et dont nous résistons à voir qu’ils sont construits, parfois de toute pièce, pour répondre aux enjeux d’un moment précis. Les considérer comme naturels fait intégralement partie de leur capacité à s’imposer et à se perpétuer. Continuer la lecture de « La genèse de la Kabylie, par Yassin Temlali »

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS).
Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS)
الدكتورة ملكة رحّال باحثة في التاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter