De l’ALN à l’ANP, par Saphia Arezki

J’ai eu le plaisir d’écrire la préface de l’important ouvrage de Saphia Arezki, qui vient de paraître aux Editions Barzakh, sous le titre De l’ALN à l’ANP. La construction de l’armée algérienne. 1954-1991. Cet ouvrage sera présent au SILA, à Alger dans les jours qui viennent. Pour les lecteurs et lectrices de Textures du temps, voici cette préface.

كان لي شرف كتابة تقديم كتاب صافية أرزقي. يصدر هذا الكتاب في دار البرزخ تحت عنوان: من جيش التحرير الوطني إلى الجيش الوطني الشعبي. بناء الجيش الجزائري 1964-1991 و هو حاضر قي صالون الدولي للكتاب بالجزائر (SILA). يمكن لقراء حبكات الزمن اكتشاف نص هته الخاتمة هنا،

La publication de l’ouvrage de Saphia Arezki est un événement. D’abord, parce que la publication d’un livre d’historien, ou d’historienne, sur l’histoire de l’Algérie après son indépendance est une rareté. D’autre part, parce l’auteure y regarde bien en face l’Armée nationale populaire (ANP) à travers les parcours de ses officiers. On imagine bien comment l’appétit des lecteurs peut être aiguisé par l’annonce de ce sujet : l’armée est à la fois une des institutions les plus anciennes, les plus solides, les plus intégratrices du pays ; elle est au cœur du régime, avec à son actif une guerre fondatrice, et une lutte acharnée (mais victorieuse) contre l’insurrection islamiste dans les années 1990 ; avec les questions de la sécurité militaire et des généraux, elle est fait l’objet de nombreux écrits et discussions qui ont le parfum du scandale, relèvent souvent du fantasme mais évoquent en même temps l’essentiel. Dans ce contexte, « s’attaquer » en historienne à la question de l’armée et de ses officiers est ambitieux, audacieux, peut-être un peu fou, mais pour tout dire, indispensable.

Continuer la lecture de « De l’ALN à l’ANP, par Saphia Arezki »

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS). Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS) الدكتورة ملكة رحّال باحثة في التاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

1962. Le retour des réfugiés

Oujda (Maroc), 10 mai 1962. Ouverture de l’opération de rapatriement des réfugiés algériens au Maroc et départ du premier convoi de 193 réfugiés. C’est une opération dite « tripartite », organisée par le Haut Commissariat aux réfugiés  de l’ONU (HCR), avec son partenaire opérationnel, la Ligue des sociétés de la Croix et du Croissant rouges ; l’Exécutif provisoire de Rocher noir, et les autorités françaises. Mais en fait, le Croissant rouge algérien ainsi que l’ALN sont également actifs, même s’ils sont moins préoccupés par leur plan média que les grandes ONG. Le chargé de l’information, l’Egyptien Yassin al-Ayouty, employé du HCR, accueille les journalistes, notamment marocains, venus assister au lancement de l’opération. Son bureau est installé à l’hôtel Terminus d’Oudja. Les autorités marocaines —en la personne du gouverneur de la province d’Oujda— et françaises —en la personne du consul général de France au Maroc— assistent au départ. Les membres du Croissant rouge marocain, qui s’occupent depuis plusieurs années des réfugiés algériens sur leur territoire sont là, ainsi que les ceux de plusieurs sociétés des Croix et Croissant rouges (Pologne, Norvège, Suède, République arabe unie), et les membres de la filiale suédoise de Save the Children, Rädda Barnen. Continuer la lecture de « 1962. Le retour des réfugiés »

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS).
Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS)
الدكتورة ملكة رحّال باحثة في التاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

La guerre après la guerre. Déminage (II)

Par un hasard de la recherche, quelques jours après avoir écrit un long billet sur la fin des opérations de déminage annoncée par l’Algérie en janvier 2017, je me trouve à Genève aux archives du Haut-Commissariat aux réfugiés des Nations Unies (UNHCR). Le but de ce voyage, c’est de suivre un fil dans ma recherche sur l’année 1962 : c’est en effet le HCR qui a été en charge du rapatriement des réfugiés algériens du Maroc et de Tunisie en 1962. Continuer la lecture de « La guerre après la guerre. Déminage (II) »

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS).
Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS)
الدكتورة ملكة رحّال باحثة في التاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter