De l’ALN à l’ANP, par Saphia Arezki

J’ai eu le plaisir d’écrire la préface de l’important ouvrage de Saphia Arezki, qui vient de paraître aux Editions Barzakh, sous le titre De l’ALN à l’ANP. La construction de l’armée algérienne. 1954-1991. Cet ouvrage sera présent au SILA, à Alger dans les jours qui viennent. Pour les lecteurs et lectrices de Textures du temps, voici cette préface.

كان لي شرف كتابة تقديم كتاب صافية أرزقي. يصدر هذا الكتاب في دار البرزخ تحت عنوان: من جيش التحرير الوطني إلى الجيش الوطني الشعبي. بناء الجيش الجزائري 1964-1991 و هو حاضر قي صالون الدولي للكتاب بالجزائر (SILA). يمكن لقراء حبكات الزمن اكتشاف نص هته الخاتمة هنا،

La publication de l’ouvrage de Saphia Arezki est un événement. D’abord, parce que la publication d’un livre d’historien, ou d’historienne, sur l’histoire de l’Algérie après son indépendance est une rareté. D’autre part, parce l’auteure y regarde bien en face l’Armée nationale populaire (ANP) à travers les parcours de ses officiers. On imagine bien comment l’appétit des lecteurs peut être aiguisé par l’annonce de ce sujet : l’armée est à la fois une des institutions les plus anciennes, les plus solides, les plus intégratrices du pays ; elle est au cœur du régime, avec à son actif une guerre fondatrice, et une lutte acharnée (mais victorieuse) contre l’insurrection islamiste dans les années 1990 ; avec les questions de la sécurité militaire et des généraux, elle est fait l’objet de nombreux écrits et discussions qui ont le parfum du scandale, relèvent souvent du fantasme mais évoquent en même temps l’essentiel. Dans ce contexte, « s’attaquer » en historienne à la question de l’armée et de ses officiers est ambitieux, audacieux, peut-être un peu fou, mais pour tout dire, indispensable.

Continuer la lecture de « De l’ALN à l’ANP, par Saphia Arezki »

Malika Rahal

Malika Rahal est historienne, chargée de recherche à l'Institut d'histoire du temps présent (CNRS). Dr. Malika Rahal is a historian at the Institut d'histoire du temps présent (CNRS) الدكتورة ملكة رحّال باحثة في التاريخ، معهد تاريخ الزمن الحاضر، المركز الوطني للبحث العلمي

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

عين أمناس – حكاية عنف أم حكاية صمت ؟

قراءة في تغطية وسائل الاعلام البريطانية لأزمة رهائن عين أمناس
ناتاليا فينس-جامعة بورتسموث

اكتشفت وسائل الاعلام البريطانية في جانفي الماضي، وسط أزمة رهائن عين أمناس،  بلدا لم تُعره  الى ذلك الحين أيّ اهتمام. كُتب هذا المقال في البداية كرد فعل على تحليلات استشراقية جديدية تعتمد معلومات خاطئة ثم أصبح هذا المقال تفكيرا أكثر اتساعا في الكيفية التي نفهم بها التاريخ، السياسة والمجتمع في الجزائر المعاصرة.

Continuer la lecture de « عين أمناس – حكاية عنف أم حكاية صمت ؟ »

In Amenas – Les Algériens otages de l’histoire ?

سعدنا أن ننشرترجمة النّص المحرّر من طرف نتاليا فينس إلى اللّغة الفرنسية والذي تتناول فيه معالجة الإعلام البريطاني  لأزمة الرهائن في منطقة عين أميناس.ه
We are happy to publish the translation into French of Natalya Vince’s recent post about media coverage in Great Britain of the hostage crisis of In Amenas.

I- Erreurs et liaisons dangereuses

Commentant depuis Downing Street la réaction britannique à la crise des otages du site gazier d’In Amenas, dans le Sahara algérien, l’un des journalistes les plus réputés de la BBC, Nick Robinson, donnait une conclusion enjouée. « Personne ne sait ce qui se passe, affirma-t-il. Pour être franc, nous parlons de pays que personne, il y a quelques jours, n’aurait pu placer sur la carte ». Continuer la lecture de « In Amenas – Les Algériens otages de l’histoire ? »

In Amenas – a history of silence, not a history of violence

Natalya Vince pose un regard d’historienne sur le discours produit dans les derniers jours par les médias britanniques au sujet de l’intervention des forces algériennes dans la prise d’otage d’In Amenas. Elle revient ainsi que les conceptions néo-orientalisantes véhiculées en Europe au sujet de l’histoire de l’Algérie, et, au-delà de l’événement, sur l’absence de récit produit par le régime algérien lui-même. [Les traductions en français et en arabe sont maintenant disponibles.]

I – Mistakes and dangerous liaisons

Standing outside a wintry Downing Street, commentating on the British government’s reaction to the ongoing hostage crisis at the In Amenas gas plant in the Algerian Sahara, one of the BBC’s most highly regarded journalists, Nick Robinson, came to a chirpy conclusion. ‘No one knows what’s going on,’ Continuer la lecture de « In Amenas – a history of silence, not a history of violence »